Tribunes politiques

Réactions à l’actualité, interventions, prises de positions… Retrouvez les tribunes rédigées par les conseillers municipaux de la majorité et de l’opposition.


La majorité municipale “Union Citoyenne pour Parentis”

Les élus de l’Union Citoyenne pour Parentis – Le 19 avril 2024

Lors du conseil municipal du 29 février, nous avons voté le budget 2024 en répondant à un triple objectif : investir dans la transition écologique, maintenir un bon niveau des services à la population et maîtriser la gestion financière.

Face à la baisse des recettes d’urbanisme et à la hausse des charges de personnel nous avons fait le choix d’augmenter les taux d’imposition communaux de 10 % pour dégager de l’excédent pour financer l’investissement. L’opposition a d’ailleurs reconnu à ce sujet, lors du Débat d’Orientation Budgétaire du conseil municipal du 8 février, “que sans l’augmentation des impôts, il ne serait pas possible de sortir, comme pour toutes les collectivités, du bourbier de la crise”.

Les travaux concernant la rénovation énergétique des bâtiments publics dont une partie de l’école des Arènes avec l’extension de la restauration scolaire bénéficient d’un budget conséquent de 2 765 000€. Néanmoins les autres domaines ne sont pas oubliés : voiries, mobilier urbain, espace vert, sport, culture, enfance et jeunesse…

Nous travaillons aussi pour préparer l’avenir avec le Plan de référence du centre-ville qui prend en compte le cadre de vie, les déplacements piétons et vélos et la diversification des activités dans les domaines économiques, culturels ou de loisirs avec des enjeux stratégiques. Le plan de circulation sur l’ensemble de la commune et notamment les pistes cyclables a fait déjà l’objet d’une réflexion avec la Communauté des Communes à laquelle ont été associés des élus de l’opposition.

La modification simplifiée du Plan Local d’Urbanisme (PLU) sera prête à la fin de l’année pour répondre aux exigences de la loi sur la sobriété foncière (davantage de densification et moins d’étalement urbain). Nous y inscrivons aussi 25% de la surface de plancher destinées à des logements locatifs sociaux ou en accession sociale. À noter que les promoteurs les ont déjà intégrés dans leurs projets après négociation. Le Schéma de Cohérence Territoriale (SCOT) fait état d’un besoin de 128 logements sociaux à l’horizon 2035. D’ores et déjà nous avons dépassé cet objectif avec une offre de 172 habitations dont ceux de la Résidence Intergénérationnelle qui est gérée par un bailleur social et non pas par un promoteur privé.

Nous entamons la 4ème année de notre mandat avec une très grande partie de nos engagements de campagne tenus et nous poursuivrons notre action, comme nous l’avons toujours fait, en responsabilité et dans le sens de l’intérêt général.


Les élus de l’Union Citoyenne pour Parentis – Le 15 décembre 2023

Le groupe d’opposition constate mais que propose-t-il ?

Il est très facile de s’appuyer sur des extraits, sortis de leur contexte, du diagnostic de l’évolution du centre-ville pour affirmer qu’on a raison. C’est vrai qu’en plus de 100 ans, la structure urbaine de Parentis a évolué et changé ! Les municipalités qui se sont succédées depuis les années 60 ont développé l’urbanisation pour accueillir de nouvelles populations liées au développement économique de la commune. Chacune et quelle que soit sa majorité a aussi participé à la réduction de la structure paysagère pour construire des parkings, des équipements… afin de répondre aux besoins des Parentissois. Et je ne pense pas que le groupe minoritaire gagnerait au jeu du “qui est le plus vertueux” quand on sait que son chef de file était adjoint de la municipalité qui a abattu tous les arbres qui ombrageaient la Place des Marronniers au kiosque et qui a été baptisée depuis Place du Général de Gaulle ou qui a voté un PLU urbanisant 300 ha de foncier (le nouveau PLU voté en 2013 sous la mandature de M. Ernandoréna s’est réduit à 100 ha constructibles dont 70 ha sont à ce jour urbanisés). Au fil du temps, Parentis a vu son centre historique passer d’une image de “centre-bourg” à celle de “centre-ville”. Le sujet n’est pas de mettre en cause ce développement qui est aujourd’hui acté, en s’enfermant dans une vision passéiste du “c’était mieux avant”, mais plutôt d’avoir un politique volontariste d’accompagnement de cette évolution en maîtrisant du foncier pour repenser les espaces publics. C’est pour cela que nous avons lancé un Plan de Référence du centre-ville en concertation avec les élus majoritaires et minoritaires et les Parentissois (cf article du Bulletin municipal N°52 en p. 2). L’attractivité de Parentis tient aussi à une offre de services et d’équipements d’un bon niveau pour une population de 7123 habitants avec des espaces naturels à proximité (le lac et la forêt). Ces atouts sont valorisés dans la politique touristique à l’échelle communautaire pour faire des Grands Lacs une destination éco-responsable. C’est ainsi que la commune est passée de Station Touristique à Station Classée Tourisme en répondant à un certain nombre de critères quant à l’accueil qualitatif des vacanciers. Il s’agit aussi que le développement vers un tourisme respectueux de l’environnement, bénéficie à tous et toute l’année notamment avec le maillage des pistes cyclables. Ce classement participera aussi au développement économique de la commune.

Bien conscients des enjeux sociaux, économiques et environnementaux de l’évolution de Parentis, nous travaillons à une coordination cohérente et responsable de ces 3 enjeux à court, moyen et long terme dans une vision partagée par tous.


Les élus de l’Union Citoyenne pour Parentis – Le 4 mars 2023

Dans un contexte de crise économique et de restrictions de moyens, les élus doivent résoudre une équation complexe : réduire la consommation en énergie des bâtiments et services municipaux pour maîtriser la facture (+95% pour l’électricité et +150% pour le gaz sont annoncés), tout en maintenant un service public de qualité. Actuellement, la facture sur le compte électricité de Parentis (éclairage public +bâtiments) est de 247 304 € (400 000€ estimés en 2023). Parentis s’est engagée, dès 2021, dans la transition écologique inscrivant ses engagements dans une charte dont un sur une sobriété du territoire face au réchauffement climatique :

  • rénovation énergétique des bâtiments publics. Une convention avec le Sydec a été votée le 26 octobre 2021 pour un audit énergétique de tous les bâtiments municipaux ainsi qu’une étude de réseau de chaleur. 10 audits ont été réalisés à ce jour sur 20 programmés. Les bâtiments prioritaires sont les écoles du Puntet, des Arènes et de la maternelle et le centre administratif.
  • rénovation et adaptation de l’éclairage public. Actuellement nous avons 2500 points lumineux sur la commune dont seulement 10% sont des LEDs. La mise en place progressive d’un éclairage LED (moins énergivore mais 30% à 50% plus cher à l’achat) est en programmation avec le Sydec avec pour objectifs l’efficacité des équipements et la réduction de leur impact sur la biodiversité. Un plan de réduction des plages horaires a été discuté en Commission générale avec l’ensemble des élus (24 octobre). Une extinction de l’éclairage public de minuit à 5H du matin. est déjà mise en place. Les bâtiments publics ne seront plus éclairés la nuit. Les illuminations LED de Noël se concentreront dans le centre-ville.
  • sobriété du fonctionnement des services : un plan écogeste est en cours auprès des élus, des services et des usagers des bâtiments publics / associations, clubs sportifs (éclairage des stades, températures des locaux…).
  • plan antigaspi de la cuisine centrale : depuis plus de 3 ans, la cuisine centrale est engagée dans une démarche de lutte contre le gaspillage alimentaire dans les cantines. Un biocomposteur sera installé à la fin de l’année à l’école maternelle.
  • promouvoir et faciliter la sobriété auprès des Parentissois : plateforme Eco-réno, entreprise agréée Voltalis, offrant aux municipalités et aux habitants une solution d’optimisation de la consommation des chauffages électriques. Nous avons lancé en novembre 2021 le défi Zéro déchet avec 9 familles qui forment aujourd’hui une petite communauté active. Ce défi sera réitéré en 2023/2024.

Éclairage public, isolation, sensibilisation aux gestes d’économie d’énergie des usagers des bâtiments publics : il n’y a pas de petits gestes pour la planète mais l’Etat ne peut se contenter de demander des économies d’énergie aux collectivités sans tenir compte de leurs missions.


L’opposition “Parentis En Commun”

Les élus de Parentis En Commun – Le 19 avril 2024

Après quatre ans de mandature, notre volonté, motivation et engagement sont intacts. Pour le bien des Parentissois, nous nous sommes tenus à notre choix de départ plus pragmatique que politique : être une opposition raisonnée, force de proposition. Il est difficile d’infléchir la politique de la municipalité : rappelons que nous sommes sept élus contre vingt-deux pour la majorité. Le seul blocage possible ne peut se faire que dans les urnes. Nous œuvrons dans toutes les commissions et groupes de travail auxquels nous sommes associés et nous ne pouvons que nous féliciter que nos idées soient souvent entendues et reprises par la majorité. Nous martelons certains points fondamentaux qui font toujours l’objet de désaccord. Parentis a changé. La population a augmenté (pratiquement 800 habitants de plus en 4 ans).

Comme de nombreux Parentissois, nous regrettons le manque de cohérence architecturale dans les constructions, le non-respect du style du cœur de ville, les problèmes de circulation, entre autres. Nous constatons que cette évolution prévisible n’a pas été suffisamment anticipée : manque d’infrastructures, de réseaux…

L’important est de se projeter dans l’avenir. Pour le futur aménagement de la ville, le plan de référence donne des orientations dont certaines recoupent nos propositions. Nous continuerons à rester vigilants sur sa mise en œuvre : l’intérêt des Parentissois doit en être la priorité. Il n’existe pas de réelle politique volontariste en matière de logement. Le projet phare de campagne a été mené par le privé. Nous n’avons donc plus la main sur les malfaçons nombreuses ni sur le service apporté aux résidents de l’Aéropostale. Nous souhaitons que les logements en construction soient en cohérence avec les nouveaux besoins : les jeunes qui souhaitent acquérir leur indépendance, les familles monoparentales ou encore des personnes âgées. Nous militons également pour un engagement avec des moyens adaptés pour de véritables politiques culturelles, sportives et de la jeunesse. Les 2 premières sont au point mort. La dernière pourtant sur une bonne dynamique a subi un gros coup de frein. Parentis est maintenant une ville et ne fournit pas les services en adéquation avec sa taille.

La majorité respecte-t-elle ses promesses de campagne ? Certaines semblent déjà compromises : la plaine des sports, la maison des associations et l’école de musique, le plan de circulation ne verront pas le jour. Notre représentativité au Conseil Municipal est soutenue par l’association Parentis en Commun et nous invitons les citoyens désireux de s’impliquer dans nos réflexions sur l’avenir de Parentis à nous rejoindre (parentisencommun@gmail.com)


Les élus de Parentis En Commun – Le 15 décembre 2023

Dans notre lettre d’information de juillet 2022, nous constatons, concernant la forte urbanisation de notre village, que “la majorité municipale ne fait que subir les évolutions, pourtant prévisibles, sans anticiper sur des politiques d’aménagement, de construction et de mobilité pour lesquelles des solutions existent“.

Notre opinion a été confortée par le diagnostic du bureau d’étude METROPOLIS chargé d’établir un “Plan De Référence” présenté en réunion publique le 14/09/2023.

Ce diagnostic conforte nos points de divergence de campagne à savoir :

  • “L’effacement de l’image de ruralité” avec la disparition de “la trame arborée dans les espaces publics remplacés par des voitures”,
  • “Le remplacement des bâtiments anciens par les opérations immobilières de grande envergure sans considération pour l’environnement arboré ou les implantations”,
  • La problématique de circulation, d’accessibilité, de stationnement, de mobilité douce (voies piétonnes, pistes cyclables).

Lors de la campagne électorale de mars 2020, Parentis En Commun proposait de ralentir la construction de nouveaux lotissements et de préserver le cœur historique du village, de végétaliser le centre-ville et de favoriser les mobilités éco-responsables. Il a fallu faire appel à un bureau d’étude bordelais et attendre 3 ans pour que la majorité admette que nos propositions de campagne étaient les bonnes ! Maintenant que la majorité semble l’avoir enfin admis, que compte-t-elle mettre en œuvre pour urbaniser le centre bourg et les quartiers proches de façon cohérente ? Pour l’urbanisation, sur d’autres territoires, des règles à destination des aménageurs et des promoteurs ont été édictées afin que la puissance publique puisse agir sur les opérations immobilières. À Parentis aucune règle n’a été mise en place ! Pour la problématique des déplacements, la majorité est-elle en mesure de proposer un schéma cohérent à la Communauté de communes des Grands Lacs pour rendre notre centre-ville accessible aux piétons et aux cyclistes ? Certes la décision revient à la Communauté de communes mais les élus majoritaires pèsent-ils de tout leur poids au sein de cette instance pour privilégier le bien être des Parentissois ?

À notre grand regret, comme le confirme Metropolis ”la mutation profonde du bourg paraît d’ores et déjà fortement engagée et difficile à arrêter” mais nous continuons à réfléchir ensemble au devenir de Parentis.


Les élus de Parentis En Commun – Le 4 mars 2023

Quel avenir pour l’école de voile ?

Ce nouvel ”espace d’expression libre“ numérique permet au groupe d’opposition Parentis En Commun de proposer sa vision du cadre et de la qualité de vie à Parentis à horizon 2030. Pour cette première tribune, notre réflexion porte sur l’avenir de l’école municipale de voile. En effet, Parentis a la chance d’en posséder une permettant, grâce à des tarifs très abordables, à tout Parentissois de pratiquer les activités nautiques dans un cadre familial et de loisirs ou lors des séances d’initiation dont bénéficient les élèves de CM1/CM2.

En offrant un atout touristique indéniable, l’école de voile est partie intégrante du patrimoine. A court terme, le directeur va faire valoir ses droits à la retraite. Qui sera en mesure de gérer l’école de voile avec les diplômes et les qualités humaines requises ? Si aucun investissement n’est fait, sera-t-elle en mesure de poursuivre son fonctionnement ? N’y a-t-il pas un risque de cession au privé sous prétexte de rentabilité financière comme ce fut le cas pour la gérance du camping municipal Le Pipiou ? ll est primordial que l’école de voile de Parentis reste dans le giron de la municipalité pour conserver son rôle social, éducatif et sportif. Pour anticiper le départ du directeur actuel et s’affranchir d’une situation d’urgence, nous proposons :

  • Recruter et former le futur directeur : une période en binôme avec le directeur actuel permettrait d’assurer la continuité de ce service public.
  • Accélérer la formation de jeunes Parentissois pour devenir les futurs cadres préservant ainsi l’esprit familial qui nous est cher.
  • Dresser un inventaire des besoins matériels et effectuer le remplacement progressif des bateaux les plus vétustes pour lisser les investissements et assurer une gestion comptable maitrisée.
  • Étudier des solutions sécurisées de stockage telle que l’installation d’un container maritime pour disposer d’un plus grand nombre de bateaux pour les cours ou les locations.

Notre analyse et nos propositions seront-elles entendues et reprises ?

Nous mettons toute notre énergie pour que Parentis En Born demeure une ville à taille moyenne où il fait bon vivre. Nous sommes amoureux de notre ville avec ses ressources, ses talents et ses richesses. Il nous appartient, avec vous, de la valoriser et de nous rassembler dans un projet commun au service de l’intérêt général.

Nous vous invitons à partager vos avis, suggestions et répondre à vos questions en nous contactant par mail.

Rappel : un questionnaire ”culture” est disponible sur notre site www.parentis-en-commun.fr pour connaître vos attentes dans ce domaine.

Ce contenu vous a-t-il été utile ?
OuiNon