Réunion publique

Retour sur la réunion publique “Bilan de mi-mandat”

Jeudi 29 juin 2023 avait lieu la réunion publique “Bilan de mi-mandat”. Mme Le Maire et les élus du Conseil municipal présentaient aux Parentissois les actions réalisées depuis Juin 2020 et celles à venir jusqu’à 2026.

C’est à la salle des Fêtes disposée à la fois pour une présentation générale classique et avec des espaces thématiques dédiés que le public a pu assister au discours de Mme Le Maire avant d’échanger en direct avec les adjoints municipaux sur diverses thématiques : urbanisme, travaux et forêt, environnement et développement durable, fibre optique et téléphonie, culture et associations, développement économique, enfance et jeunesse, vie scolaire…

Le discours de Mme Le Maire

Juin 2020-juin 2023 : 3 ans se sont écoulés depuis qu’une majorité de Parentissois nous a confié la gestion de la commune.

Il est nécessaire de vous rendre des comptes du travail accompli durant ces 3 années. Élus sur un programme, c’est en confrontant les engagements pris lors de ce scrutin avec les réalisations effectives que l’on peut apprécier les résultats.


Ce soir je vais vous présenter les actions et réalisations mises en œuvre grâce au travail accompli par toute l’équipe qui m’entoure, qu’ils s’agissent des élus ou des employés communaux.


La présentation s’articulera en 3 temps : le bilan de mi-mandat, les engagements pour 2023 et les perspectives.


Nous avons gardé l’organisation de la réunion publique de l’an dernier c’est-à-dire qu’à l’issue de la présentation vous pourrez rencontrer les élus selon le ou les sujets qui vous intéressent ou vous concernent, la Salle des Fêtes ayant été agencée en ateliers thématiques. L’objectif est que les élus et moi-même soyons au plus proche de vous et qu’il y ait un véritable échange entre nous dans un climat d’écoute et de respect.


En Communication, tout au long de ces 3 années, nous avons multiplié les réunions publiques en fonction de l’actualité/ les lotissements et la fibre, l’obligation légale de débroussaillement pour les plus récentes et des réunions de quartier pour vous informer des travaux à venir/ Les Floralies, Pelot ou Mal Leclerc. Pour mieux faire aussi circuler l’information municipale il y a eu une refonte du bulletin municipal avec 4 diffusions par an contre 1 avant, la mise en ligne d’un nouveau site Web (plus de 11 000 visites /mois contre 5000 auparavant) et la refondation de la page Facebook avec 5500 abonnés. Pour faciliter aussi l’accès à nos services, nous avons mis en place une billetterie en ligne et le Portail des familles pour les parents d’élèves devenu plus interactif.

4 grands chantiers, initiés pour certains sous le mandat de M. Ernandoréna, sont achevés :

La restructuration des Arènes Roland Portalier. Nos arènes seront centenaires en 2027. Cette restructuration leur a donné une nouvelle orientation, une seconde jeunesse sans renier leur origine. D’ailleurs les travaux ont conservé leur caractère d’arènes “à l’espagnole” en permettant une valorisation de ce patrimoine unique sur le territoire. De nombreuses manifestations associatives, privées / 100 ans du rugby, le Salon de l’Habitat ou le Concours national canin de l’obéissance, des spectacles / Zygel et Manoukian, les 40 ans du Conservatoire de Musique, et prochainement le 12 juillet Les Années 80 et le 27 juillet Les Chevaliers du Fiel, sont organisés sans oublier bien sûr les spectacles tauromachiques de la Féria Sen Bertomiu et de Heste y Toros en 2021 et 2022. Ce sont près de 40 000 billets qui ont été vendus depuis leur ouverture en octobre 2021.

La Résidence intergénérationnelle L’Aéropostale qui répond à une double politique publique – création de logement social intergénérationnel pour répondre à une forte demande. Sur 43 logements plus de la moitié a été attribuée à des Parentissois grâce à notre intervention active en commission d’attribution. Sur l’ensemble de la ville ce sont une centaine de familles parentissoises qui ont pu trouver un logement à loyer modéré sur un programme de constructions neuves.


Une politique de développement commercial avec l’installation de commerces de proximité. La commune a décidé d’acquérir les 5 cellules commerciales du rez-de-chaussée pour choisir le type de commerçant qu’elle souhaite implanter, en excluant ainsi les agences immobilières ou bancaires. L’idée est de proposer aux futurs commerçants des loyers modérés afin de pérenniser leur activité, éviter des spéculations foncières et bannir un turnover souvent constaté dans les centres villes. Un Comité de pilotage composé d’élus, de commerçants du centre-ville, d’un représentant de l’association des commerçants CapEco, du manager de territoire de la Communauté des Communes, des chambres consulaires a été mis en place pour étudier les propositions d’installation des commerçants et l’attribution des cellules commerciales. A ce jour 4 sur les 5 cellules sont ouvertes : un magasin de vêtements et accessoires, une cave à vin, une épicerie italienne et un magasin de téléphonie réparation. La 5ème, un café-bar, ouvrira ses portes début juillet.

Toujours pour dynamiser le commerce local et donner du pouvoir d’achat aux Parentissois, nous avons lancé une opération commerciale “Parentis-en-Plus. Avec cette opération subventionnée à hauteur de 15 000€ par la collectivité ce sont 45 000€ qui vont bénéficier au commerce local. Une étude d’optimisation de notre marché de plein air, facteur d’attractivité de notre ville, va être engagée par la Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI) des Landes. À noter le développement du marché du dimanche matin au kiosque qui est boosté par les terrasses des nouveaux commerces. Toujours au kiosque, 50 Nuances de Jardin est devenu depuis sa création en 2021, le 8 mai, le rendez-vous incontournable des amateurs et professionnels du jardinage.

L’aménagement des bords du lac est quasiment terminé. Cette réalisation en cofinancement avec le département et la Commune des Communes a vu la réhabilitation et la poursuite de la piste cyclable tout le long de la route des campings, la réfection en dalles alvéolaires du parking du Moutéou, la création d’un parking derrière le Lake Side, la réfection de la totalité de la voirie, de l’éclairage public en LED, la requalification de toute la zone allant du Mini Golf à la cale à bateaux. Le ponton de pêche va être refait avec un poste handi-pêche. Pour lutter contre l’érosion des berges (6600m2 entre 1985 et 2015), l’aménagement des bords du lac passe aussi par des techniques de génie végétal pour la stabilisation du trait de berge. La berge du port du Piaou a été renforcée et le dragage du port va se faire entre décembre et fin février. Parallèlement une étude de sa réorganisation va être lancée. L’arrachage des plantes invasives se poursuit annuellement avec 30 interventions par an par les Chantiers d’Insertion des Grands Lacs.


L’agrandissement de la restauration scolaire de l’école maternelle Françoise Dolto pour répondre à une augmentation de la demande d’enfants mangeant à la cantine. Nous avons ainsi gagné 70 places assises et créé une ligne de self. De plus les locaux pour la réception des repas fabriqués à la cuisine centrale, la réchauffe et la préparation des entrées/desserts ont été complètement rebâtis aux normes imposées. Ces travaux facilitent le travail des animateurs et des agents de restauration ce qui leur permet d’être beaucoup plus présents auprès des enfants. Un bio-composteur installé à proximité permet de recycler tous les déchets alimentaires en compost qui sert pour les jardins de la ville et pour les Chantiers d’Insertion des Grands lacs qui nous fournissent des légumes bio.


Le Service des affaires scolaires devenu le Point Info’Scolaires a déménagé dans les anciens bureaux de la Commune des Communes Rue Jules Ferry pour une plus grande proximité avec les familles. La commune a fait le choix d’améliorer les conditions d’apprentissages des élèves des écoles maternelle et élémentaires. Ce sont 74 000€ qui ont permis d’acheter 60 tablettes, 3 tableaux interactifs et 20 ordinateurs.


Pour les plus petits, nous avons créé un Espace jeux au Segot pour les 0-3 ans. Nous avons développé le Lieu d’Accueil Enfants-Parents au Multi accueil, toujours pour les 0-3 ans avec des ateliers thématiques qui répondent à une attente des jeunes parents car nous enregistrons une hausse de 55% de la fréquentation.


L’équipe de l’Espace jeunes accompagnent les ados dans le montage de projets dont le séjour en montagne “Bielle trip” qui leur a valu le 1er prix de Landes Imaginactions décerné par le département. Sur l’initiative de jeunes Parentissois, un Street WorkOut (plateau d’entrainement mêlant gymnastique et musculation) a été installé à côté du City Stade.


Au Sport, Parentis a été labellisée Terre de jeux 2024 ce qui outre les JO va impulser une programmation pérenne d’évènements sportifs en partenariat avec des associations. Sur les équipements sportifs, nous allons cette année reprendre la piste d’athlétisme du stade André Mirtin et créer un plateau Fitness au lac. Le partenariat avec la Cité Scolaire, le Parentis Sport Rugby et Parentis sera reconduit pour la section rugby du collège et du lycée.


Si la jeunesse est notre avenir, nos aînés sont notre richesse. Pendant la période du confinement, ils ont plus souffert que d’autres de l’isolement. Les agents du CCAS et de nombreux bénévoles se sont reliés pour les appeler quotidiennement. Afin d’ouvrir un service plus qualitatif privilégiant le lien social et les échanges, un agent de plus a été embauché pour la distribution des repas à domicile. L’EHPAD Lou Camin va à nouveau ouvrir ses portes aux personnes extérieures pour des activités. Il a aussi été mis en place un café des aidants. Les résidents bénéficient maintenant d’animations tous les week-ends, d’une médiation animale : la présence d’animaux est apaisante et distrayante. Des associations assurent aussi des animations/ Secours Populaire


Les associations sont la force de Parentis. Elles sont indispensables pour animer la ville et contribuent à assurer la cohésion de notre collectivité. Nos engagements pour les soutenir ont été tenus :

  • Augmentation de 10% de toutes les subventions de fonctionnement en 2020,
  • Normalisation de l’attribution de subvention de fonctionnement de chaque association selon des critères cohérents,
  • Réhabilitation de la Maison Bouchard pour accueillir l’Amicale parentissoise des Loisirs et d’autres associations,
  • Conventionnement avec la Cité scolaire pour réserver des créneaux supplémentaires pour nos associations sportives dans le nouveau gymnase.

La culture est variée et doit être accessible à tous. Fidèle à sa tradition musicale, Parentis conventionne avec le Conservatoire des Landes (95 000€) dont l’antenne des Grands Lacs accueille 124 élèves parentissois offrant un enseignement de qualité. C’est aussi une passerelle pour entrer à la Société musicale de Parentis et à la Banda Lous Pegaillouns. L’accès à la lecture pour tous est notre priorité et nous notons une hausse de la fréquentation de la Médiathèque qui sera renforcée par la gratuité pour tous du prêt de livres. Les pièces de théâtre à la Salle des Fêtes se jouent à guichet fermé et en partenariat avec le Cinéma Le Renoir, des séances de cinéma sont organisées à la Salle des Fêtes et aux Arènes l’été. Une programmation culturelle hors saison aux arènes est à l’étude avec le Théâtre de Gascogne, Scène d’intérêt national.

Parentis, ville taurine, qui vient de rentrer au Conseil d’Administration de l’Union des Villes Taurines Françaises (UVTF), a repris l’organisation des manifestations taurines en régie directe dans un double objectif : élargie le public d’aficionados et garantir la tradition taurine de la ville en maintenant un équilibre entre le combat absolument indispensable et la partie artistique du toréro. C’est ce à quoi s’emploie le Comité consultatif taurin, trans partisan, rassemblant élus et aficionados.


Le développement de l’urbanisation et le logement sont des sujets qui nous préoccupent tous. Notre territoire, très attractif, est soumis à une pression foncière importante. Le volet littoral de la loi ELAN nous contraint en interdisant l’étalement urbain et les constructions qui ne sont pas en continuité de l’agglomération, notamment d’urbanisation c’est-à-dire pour nous dans nos quartiers, l’objectif final étant le Zéro Artificialisation Nette à l’horizon 2050. Ainsi, la loi nous impose de densifier l’habitat sur des zones déjà urbanisées afin d’éradiquer la consommation d’espaces naturels ou agricoles.


La modification simplifiée de notre PLU, en cours d’élaboration, prend en compte ces obligations. Pour garantir aussi le développement harmonieux de notre centre-bourg, nous travaillons à l’élaboration d’un Plan de Référence qui affirmera une croissance équilibrée, une identité locale renforcée, une amélioration de la mobilité et de l’accessibilité et créera des espaces publics conviviaux. Cette stratégie globale d’aménagement à échéance de 15 ans se construit aujourd’hui.


Tout comme mon prédécesseur, Christian Ernandoréna, nous nous attachons à défendre le maintien des services publics. Ce fut le cas de Pôle Emploi.


Le Centre administratif de Parentis-en-Born remplissant les critères de labellisation à l’issue d’une démarche rigoureuse d’audit-qualité, a mis à disposition des locaux et un agent municipal pour accueillir la Maison France Services portée par la MSA en 2021. Cela se justifiait par la situation géographique de la ville et la présence importante d’ouvriers travaillant dans l’agriculture et l’agro-alimentaire sur notre secteur. Parentis a été la 5ème à ouvrir, il y a en maintenant 16 dans le département des Landes.


Service de Gestion Comptable issu de la fusion de 5 trésoreries depuis septembre 2022. La commune a engagé 50 000€ de travaux pour le réaménagement du centre des Finances publiques pour accueillir ce nouveau service avec 18 agents de la DDFIP des Landes au lieu de 10 sur l’ancienne trésorerie.


Un groupe médical composé d’ophtalmologues, pneumologue, échographe et sage-femme a ouvert en face de la résidence intergénérationnelle. C’est un projet privé néanmoins la commune a été facilitatrice pour les aider à trouver du foncier et pour permettre une offre de stationnement conforme au PLU (la surface nécessaire aux places de parking ne pouvait être réalisée sur les parcelles du terrain d’assiette de la construction) par une convention de concession à long terme de place de parking (coût 294 400€ en cofinancement avec la Communauté des Communes.


Je sais que beaucoup d’entre vous connaissent des difficultés par rapport au raccordement à la fibre optique. Nous intervenons auprès du Sydec dès que nous sommes informés des difficultés rencontrées. Une réunion publique plus spécifique aux nouveaux lotissements a permis de réunir les parties prenantes et de débloquer certaines situations. Quant au pylône de Lucats pour la téléphonie, la situation est toujours bloquée par les services de l’Etat. Le renforcement de la cyber sécurité de nos sites municipaux est en cours.


En matière de sécurité, nos liens avec la gendarmerie se sont renforcés avec la signature d’une convention de coordination. Celle-ci permet une meilleure coopération avec notre police municipale, des partages d’informations sur des dossiers et des actions conjointes comme des contrôles de vitesse. D’ailleurs à ce propos la Police Municipale vient d’être dotée de jumelles pour répondre aux Parentissois se plaignant d’excès de vitesse.


La police municipale dispose de nouveaux locaux permettant un meilleur accueil du public. Nous accueillons les permanences de gendarmerie le jeudi en centre-ville et le samedi en mairie afin de garantir un service public de proximité.


La mise à jour de notre Plan Communal de Sauvegarde est en voie de finalisation. Il nous permet d’être réactifs et structurés en cas de crise sur notre commune. La nouveauté se fera essentiellement sur la gestion des bénévoles, si précieux dans ces moments difficiles. Rappelons-nous du feu qui a touché le secteur de la Lucate l’été dernier (15ha). Je ne peux que remercier, une nouvelle fois, les pompiers qui ont lutté contre cet incendie ainsi les élus, la DFCI, les chasseurs, des employés communaux et les bénévoles qui l’ont surveillé jour et nuits durant 3 semaines.


Travaux : depuis 2020 le montant total investi avoisine les 4,5 millions d’€ hors arènes. Pour 2023, il est prévu à hauteur de 4,4M € avec notamment les trottoirs avenue Guillaumet, le parking de la Légion, la jonction de la piste cyclable avenue du lycée et Malichecq entre les 2 gymnases, réfection des voiries G Pompidou, Mal Leclerc et G Clemenceau et la création d’un parking Place Mal Leclerc, plateau sécuritaire à Lucats…


2024-2025 : l’investissement sera autour de 3 M€.


Parentis s’est engagée, dès 2021, dans la transition écologique inscrivant ses engagements dans une charte dont un sur la sobriété énergétique du territoire face au réchauffement climatique :

  • rénovation énergétique des bâtiments publics. Une convention avec le Sydec a été votée le 26 octobre 2021 pour un audit énergétique de tous les bâtiments municipaux ainsi qu’une étude de réseau de chaleur,
  • rénovation et adaptation de l’éclairage public. Actuellement nous avons 2500 points lumineux sur la commune dont seulement 10% sont des LEDs. La mise en place progressive d’un éclairage LED (moins énergivore mais 30% à 50% plus cher à l’achat) est en programmation avec le Sydec Une extinction de l’éclairage public énergivore de minuit à 5H du matin est déjà mise en place. Les bâtiments publics ne seront plus éclairés la nuit. Les illuminations LED de Noël se concentreront dans le centre-ville,
  • sobriété du fonctionnement des services : un plan écogeste est en cours auprès des élus, des services et des usagers des bâtiments publics / associations, clubs sportifs (éclairage des stades, températures des locaux…)
  • plan antigaspi de la cuisine centrale : depuis plus de 3 ans la cuisine centrale est engagée dans une démarche de lutte contre le gaspillage alimentaire dans les cantines,
  • Promouvoir et faciliter la sobriété auprès des Parentissois avec la plateforme Précoréno.


Les finances saines de la commune malgré la hausse des matières premières, du prix de l’énergie permettent sans augmenter la fiscalité locale en 2023 de poursuivre notre programme d’investissement tout en limitant l’emprunt. Pourquoi pas d’augmentation de la fiscalité contrairement à certaines communes cette année ? Parce que nos recettes étaient suffisantes et que nous ne voulions appliquer la double peine aux Parentissois qui subissent l’augmentation des bases locatives décidées par l’Etat de 7,1% jumelée à l’inflation.

Mais comme vous, la collectivité n’échappe pas à la hausse des prix et nous mesurerons en septembre son impact sur nos finances pour la construction du budget 2024.

D’ores et déjà des points d’alerte apparaissent : les mesures prises pour baisser nos consommations électriques ont déjà porté leurs fruits : – 13% pour l’électricité de janvier à mai par rapport à la même période 2022 et -20% pour le gaz sur la même période par rapport à l’an dernier. Par contre nous avons une facture sur les 5 premiers mois d’électricité déjà équivalente à celle de l’année complète 2022 et pour le gaz, elle est déjà multipliée par 2.

Autre secteur où les prix flambent. Nous venons de renouveler le marché des fournitures alimentaires pour la cuisine centrale qui fournit les cantines, le portage à domicile, le centre aéré, l’EHPAD ( 168 514 repas fabriqués en 2022) pour 4 ans : en 2019 le marché se montait à 292 000€ pour atteindre 457 000€ en 2023 soit une augmentation de 56 % !

Les effets du bouleversement climatique, conjugués à la crise énergétique, rebattent les cartes sur nos priorités d’investissement par rapport à notre programme et nous incitent à accélérer les politiques de transition écologique et les investissements associés.

C’est ainsi que le projet du Ségot qui avait bien avancé puisque nous en étions au choix de l’architecte a été mis en attente.

De plus nous sommes soumis au Décret Tertiaire qui a des objectifs réglementaires de réduction de 40% en 2030, 50% en 2040 et 60% en 2050 de notre consommation énergétique.

Notre priorité devient donc les écoles : l’école élémentaire Arènes-Puntet avec une première phase comportant l’agrandissement de la cantine scolaire et la réhabilitation des classes du 1er étage, l’école maternelle Françoise Dolto et le multi-accueil pour les tout-petits. Il s’agira de réduire les consommations énergétiques des bâtiments avec des travaux d’isolation extérieure et des modes de chauffage plus économes. La végétalisation des cours de récréation sera aussi envisagée.

D’ores et déjà une étude programmatique a été lancée pour réaliser un schéma directeur permettant une vision globale de ces travaux, leur estimation financière et le phasage pour chaque site.

Pour rester dans l’esprit Terre de Jeux et des JO, je conclurai que 3 ans pour une équipe municipale, c’est l’équivalent d’une mi-temps pour les sportifs. Tous les entraineurs s’évertuent à rappeler à leurs joueurs qu’une 2ème mi-temps se joue comme si le match débutait. C’est dans cet esprit que mes colistiers et moi-même engageons la seconde partie du mandat !

Je vous remercie
.

La présentation en images

Retrouvez l’intégralité de la présentation en images avec cette galerie ou téléchargez le document.