Pétrole

70 ans de la découverte du pétrole à Parentis-en-Born

Le mois de mars 2024 a été particulier pour l’entreprise canadienne Vermilion Rep SAS, filiale du groupe Vermilion Energy spécialisé dans l’exploration et la production de pétrole. Il y a 70 ans, en mars 1954, du pétrole était découvert dans le sous-sol du territoire parentissois, considéré à l’époque comme le premier champ important du pays. Une découverte qui a valu à la ville le titre de “Texas français”.

C’est au Nord du département des Landes que ESSO REP a commencé ses recherches en 1951. Les études menées ont permis de choisir l’emplacement d’un premier forage, commencé le 18 avril 1953 à Ychoux, qui confirma que cette région avait certains horizons géologiques intéressants.

L’appareil de forage fut transporté ensuite près du lac de Parentis, où une autre structure avait été décelée par les spécialistes. Résultat positif cette fois ! Le 25 mars 1954, le gisement de Parentis était découvert grâce au forage du puits Parentis 1 (sur ce gisement, plus de 120 puits ont été forés ensuite, à terre et au milieu du lac).

Tout le monde bénéficiait alors de la découverte du pétrole, comme par exemple :

  • la commune : les retombées financières (redevance des Mines) permettent à la commune de se développer et de construire des infrastructures adaptées à ses nouveaux besoins : lycée, bassin scolaire, lavoir… ;
  • les entreprises qui fournissent du matériel ;
  • la main d’œuvre de toutes spécialités qui vit ou vient s’installer à Parentis ;
  • les commerçants qui, disait-on, “n’ont jamais fait autant de recettes car la population ne cesse d’augmenter”.

En 1997, ESSO REP a cédé le gisement de Parentis-en-Born au groupe canadien Vermilion Energy (“Vermilion”) qui l’exploite encore de nos jours et s’est engagé sur le long terme sur l’ensemble du territoire Français. Vermilion est le premier producteur de pétrole en France (70% de la production nationale, dont la moitié en Nouvelle-Aquitaine) et s’attache à produire du pétrole dans les meilleures conditions, avec la valorisation des énergies secondaires liées à ses activités (gaz, eau chaude pour chauffer les serres de tomates, un éco quartier à La Teste…).

À Parentis-en-Born, le pétrole fait partie du paysage et du patrimoine. Ce qui se passe dans la commune est la preuve qu’il est possible de conjuguer l’exploitation pétrolière avec les exigences de la protection de l’environnement et la mise en place d’une politique ambitieuse de développement durable tournée vers l’avenir.